Le mal générationnel …?!

Aujourd’hui je reviens pour un article beaucoup plus « philosophique » et surtout plus profond que d’habitude, un article qu’aucune photographie ne peut illustrer… Quelque chose qui me fait énormément cogiter depuis un moment et pour une fois, je pose mes mots noir sur blanc… Après de nombreuses questions (souvent posées par des gens en couple) « Mais tu as quelqu’un toi non ? » « Pourtant tu es toute jolie et mignonne … » « Tu as le temps, tu es jeune…profite ! » « Tu es trop compliquée peut être non ? » Déjà les couples arrêtez de nous prendre de haut quand on dit qu’on est célibataire, on aura peut être un peu moins de malaise.

Mais en fait vous pensez quoi ? Quand tu es une fille qui prend soin de toi ou un mec qui a une belle gueule, tu peux claquer des doigts et avoir une tripoté de prétendant(e)s à tes pieds ? Bah non, si tu cherches un peu plus loin que le bout de ton nez, à notre époque c’est tellement compliqué, oui si tu es plaisant(e) on va t’essayer mais pas te garder… Et quand quelqu’un(e) te veut vraiment vas tu lui faire confiance ? Et si tu parles un peu avec tout le monde que tu as la joie de vivre, tu seras directement vue comme une fille facile. Mais est ce qu’on cherche à en savoir plus.. Bah non ! Je me suis posée pas mal de questions et je vous déballe tout dans cet article.

Bref, à force de parler avec mes proches et des amis d’amis, des connaissances.. Je me suis rendue compte que l’heure est triste.. Maintenant même avant 30 ans énormément de gens sont déjà choqués, trompés, trahis, n’ont confiance en personne, se protègent en s’interdisant de s’attacher ou de tomber amoureux…
Il y a peu, j’ai vraiment eu une prise de conscience, notre société, côté amoureux, va mal. Entre 25 et 30 ans nous devrions être au coeur de l’amour, de construction avec quelqu’un ou « quelqu’une »… mais non, on a déjà vécu des choses avant qui nous ont fait perdre confiance en nous, en les autres, en l’amour. Quand tu as peur que ça te fasse plus de mal que de bien, qu’une fois de plus tu vas te faire tromper par l’être que tu mets sur un piédestal, que tu penses parfait pour toi mais qui au final te fera la pire des trahisons. Donc tu fuis, tu te protèges, tu préfères éviter tout ça de peur d’être blessé(e).

Pourquoi je parle de notre époque et que peut être que ça existait déjà avant ? Parce que maintenant on a les réseaux sociaux… Instagram nous fait nous sentir mal, imparfait(e)s, moches, on perd confiance en nous. Oui nous on ne passe pas nos vies dans les spas, les cliniques esthétiques ou à la plage à l’autre bout du monde pour être bronzé(e)s toute l’année. Donc oui, je pense que les femmes se comparent énormément aux nanas de TV réalité, aux instagrameuses… Mais sans les filtres, sans les modifications photoshop, sans les éclairages parfaits, elles sont comme nous (Ok, plus refaites que nous…GnigninTARACE) mais il faudrait prendre ça comme une motivation, une motivation pour bien manger, faire du sport, prendre soin de soi-même. Tourner le négatif en positif. Ne pas envier mais s’en servir pour nous donner un bon coup de pied aux fesses.

Après bien entendu, il y a les sites de rencontre, alors certes on connait tous quelqu’un qui a trouvé le grand amour sur Tinder (gningnin…TAGUEULE) mais en général on est plutôt déçus de cette appli (et des autres.. #mêmecombat), la personne avec qui tu matches te promettras de chercher la même chose que toi jusqu’au moment où tu passes dans son lit… Et puis « bah non c’est plus rigolo d’alimenter son tableau de chasse ». Sans doute à cause d’un mal être aussi, se prouver qu’on plaît parce qu’on a couché avec beaucoup de personnes, mais tout le monde le sait ; sur les sites de rencontre c’est pas bien compliqué d’alimenter son expérience sexuelle.

Pour finir, je pense qu’il ne faut surtout pas faire ce que tu n’aimerais pas qu’on te fasse..comme flirter avec quelqu’un en couple, au final, toi tu es seul(e) quand tu rentres du travail et cet enfoiré il retrouvera sa femme. Celle qui, quand elle le découvrira te traitera de tous les noms alors que le méchant dans l’histoire est celui qui trompe. Oui je parle d’un homme qui trahit sa femme mais l’inverse se fait également très bien…

Je me plains souvent de la société de zapping, la façon dont, dès que tu as une peur, un stress, une petit perte de confiance, une envie, tu vas voir ailleurs ou tu arrêtes une relation. On ne se bat plus pour la personne avec qui on essaie de construire quelque chose, c’est tellement facile de recommencer une histoire avec un(e) autre puis un(e) autre et ainsi de suite.

Voilà pas mal de raisonnements que j’ai trouvé, que je ressens. Je ne crois pas avoir la science infuse mais c’est exactement ce que je pense, malheureusement, de notre société, des hommes & des femmes blessé(e)s. J’ai encore beaucoup de choses à dire sur le sujet des relations et de la confiance en nous, en les autres. Merci d’avoir lu cet article, ce texte de mes pensées, de mon mal être, de ma non confiance en moi. J’essaie de trouver des explications, mais est ce que finalement je ne suis pas le problème dans cette tourmente ? Je ne sais pas, la seule chose dont j’ai connaissance c’est que d’écrire cet article me fait le plus grand bien.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s